Nouvelles et Presse

Obtenez un meilleur classement grâce aux résultats « blended search »

By Des O'Mahony | On jeudi, 3 septembre 2009

Les pages web optimisées sont aujourd’hui loin d’être le seul moyen pour se hisser en haut des résultats de recherche, grâce à la vague montante des résultats « blended search. »

Google Universal Search, une approche aussi appelée « blended search » consiste en le mélange de sources pour les résultats de recherche – par exemple, cela vous donne un résultat sous forme d’image ou de vidéo, en même temps que les résultats traditionnels des sites cohérents. Yahoo! et MSN le font aussi. En grande partie, le potentiel d’optimisation du blended search n’est pas saisi par le marché. Lancé en Mai 2007, le second anniversaire de Google Universal Search approche à grands pas, et dans ce court laps de temps, des modèles très intéressants ont émergé. Ceci devrait inciter les marketers online à s’y intéresser pour améliorer les résultats de leurs clients.


Recherches verticales


Tout d’abord, situons le contexte. Google et d’autres moteurs de recherche sont des moteurs basés sur de larges quantités, qui ne sont pas si bons pour rechercher les informations pour des recherches plus génériques. Les utilisateurs obtiennent souvent une page de résultats Google, qui indique qu’ils existe des millions de résultats potentiels pour leur demande – par exemple, une demande aujourd’hui sur le mot « harmony » a généré le statut « Results 1 - 10 of about 72,200,000 for harmony [definition] » Souvent, nous devons y penser à deux fois pour rétrécir la recherche et pour que Google soit plus cohérent pour nous.



Pour contrer ce problème rencontré par les utilisateurs, et pour promouvoir davantage ses nouvelles offres, Google continue à lancer un bon nombre de recherches appelées « verticales » ou spécialisées pour permettre aux internautes de limiter leurs recherches à certains critères ou centres d’intérêts. Des exemples de recherches verticales sont celles qui sont effectuées sur Google Images, Google Blog, Google Local & Maps, Google Patent Search, Scholar etc. Vous pouvez effectuer ces recherches à partir de la barre de menus en haut à gauche de la page d’accueil de Google. Il y a beaucoup d’autres types de recherches du genre qui se montrent de plus en plus utiles et qui gagnent en popularité pour les recherches ciblées et sophistiquées (Google Accommodation comme recherche verticale ne devrait plus être très loin, qui sait?) Mais en dehors de Google Images et Maps, aucun de ceux-là n’atteint des volumes de recherche significatifs.
Parce que beaucoup n’utilisent pas encore ces recherches verticales, Google promeut de plus en plus les résultats de ces types de recherches dans les résultats de recherche standard en y incluant des images, vidéos, livres et bien sûr des cartes locales. La recherche sur le Web n’est plus vraiment que de la recherche « sur le web »



Un exemple parlant est illustré par l’image 1. Une recherche pour le terme « galway » affiche les résultats standard, mais est largement mélangé à d’autres. Le label 1 sur l’image montre les résultats Google Local & Maps qui peuvent être pertinents, situés tout en haut. Les résultats naturels de la recherche web commencent au Label 2 mais sont encore coupés par des vidéos pertinentes trouvées sur YouTube en Label 3, avant de revenir au listing naturel. On peut effectuer cette recherche plusieurs fois et remarquer que la carte ou les vidéos n’apparaissent pas toujours, donc l’approche de Google n’est pas rigide.


Image 1: (cliquez sur l’image pour agrandir) L’approche blended search de Google dans son interface Universal Search, qui est maintenant un standard. Les zones 1, 2 et 3 montrent respectivement la présence des résultats Google Local & Maps, des listes naturelles et de YouTube.

Souvent, pour des recherches plus spécifiques concernant des entreprises, La zone Google Local & Maps se concentrera plus particulièrement sur Google Local et affichera une liste d’entreprises cohérente en rapport avec la recherche, comme le montre la liste Google Local pour la recherche « Berlin Hotels » sur l’image 2.


Image 2: (cliquez sur l’image pour agrandir) Google Local affiche des résultats en rapport avec une recherche sur une carte interactive, imbriquée dans les résultats de recherche standard, dans ce cas-ci Berlin Hotels.

Comment les internautes interagissent avec les résultats de recherche.


Peut être parce que les images, les cartes et les vidéos sont plus parlants visuellement que les résultats naturels, leur influence est beaucoup plus grande en termes de tarifs au clic. Bookassist l’a déjà bien compris, et en recommandant depuis longtemps à ses hôtels l’utilisation de tels média pour la promotion efficace de leur établissement, l’entreprise a été au premier plan de l’implémentation Web 2.0 dans le secteur de l’hébergement, pas seulement en Irlande où elle est leader sur le marché, mais aussi dans d’autres marchés étrangers.


Une recherche datée de 2008, faite par iProspect(1) a tenté de quantifier ce que les utilisateurs faisaient des ces résultats « blended search » sur Google, Yahoo! et MSN. Une base d’utilisateurs divers de 2400 personnes a été sondée, ce qui, dans le meilleur des cas, donne une marge d’erreurs de 2% et, pour être juste envers iProspect, leur méthode pour équilibrer les milieux sociaux des sondés les mène en conclusion à une marge d’erreur légèrement supérieure, d’environ 3%. Des tendances très intéressantes en sont ressorties. Si nous résumons les résultats du sondage :


  • 68% des utilisateurs ont cliqué sur un résultat en première page de résultats, et 92% des utilisateurs ont cliqué sur un lien sur une des trois premières pages de résultats.

  • 36% des utilisateurs ont cliqué sur un résultat « News » des résultats blended search, et 31% des utilisateurs ont cliqué sur une « image » des résultats blended search, alors que seulement 17% et 26% ont respectivement cliqué sur un lien « news » ou « image » après avoir fait une recherche verticale directement.

  • 17% des utilisateurs de moteurs de recherche sondés cliquent sur un résultat blended search « vidéo », alors que seulement 10% cliquent sur un lien « vidéo » après avoir fait une recherche spécifique de vidéos sur l’onglet Vidéo.


Plus simplement, l’étude a montré qu’un utilisateur avait deux fois plus de chances de cliquer sur un résultat de recherche spécialisée dans un listing « blended search », que sur le même résultat d’une recherche verticale.


Le Web 2.0 continue de briller


Il y a deux leçons importantes ici. Premièrement, on peut obtenir plus de clics grâce à un bon contenu d’images, d’actualités, et grâce aux cartes, vidéos, blogs et autres moyens. Mais aussi, et surtout, alors qu’énormément de sueur et de larmes sont dépensées par les experts en moteurs de recherche pour optimiser les pages web dans les résultats naturels – trouver les bons mots-clés, densités de mots-clés, meta tags, image alt tags, liens etc, - les critères pour avoir davantage de résultats pour les entreprises locales, comme les vidéos, images, ou autres résultats de recherche verticale sur la première page de résultats de recherche sont beaucoup plus relâchés à l’heure actuelle.


Dit plus simplement, parce qu’il y a moins de vidéos sur les « hôtels à Berlin » qu’il y a de pages web sur le sujet, il est relativement plus aisé de retrouver vos services en haut des résultats de recherche grâce à l’utilisation de vidéos marquées pertinemment, images, blogs, etc, que d’optimiser vos pages web. C’est une excellente opportunité pour le contenu Web 2.0 de continuer à briller.

Une récente étude de Forrester (2) a souligné cet avantage : « Sur les mots-clés pour lesquels Google propose des résultats vidéo, nous avons trouvé en moyenne 16 000 vidéos en concurrence pour apparaître sur les pages de résultats, contenant une moyenne de 1.5 résultas vidéo – donnant à chaque vidéo une chance sur 11 000 d’apparaître sur la première page de résultats. En comparaison, il y a environ 4.7 millions de pages textes se disputant la meilleure place sur la page de résultats – donnant à chaque page texte environ une chance sur 500 000 d’apparaître sur la première page de résultats » Ceci indique qu’une vidéo optimisée a 45 fois plus de chances qu’une page web optimisée d’apparaître sur un résultat de recherches avec une combinaison de mots-clefs particulière. Alors que ces chiffres ne sont pas strictement scientifiques et doivent être utilisés avec précaution, n’importe quel utilisateur ayant vu des résultats blended search reconnaîtra l’avantage d’avoir des média supplémentaires représentant votre entreprise. Cet avantage ne durera clairement pas indéfiniment.




Ce qu’il faut faire



Voici quelques conseils basiques qui vous aideront à saisir ces opportunités. Commencez par créer un compte Google, puis :



  • Rendez vous sur Google Local (local.google.com), et allez sur “My Maps > Create new map” pour lister et positionner votre entreprise sur la carte et la faire apparaître sur les résultats de recherche Google Local & Maps. Choisissez les bons mots-clefs et descriptions dans le descriptif de l’entreprise, comme vous le feriez pour du SEO traditionnel.

  • Faites des vidéos de bonne qualité, de préférence divertissantes et pas seulement orientées purement « brochure », puis publiez-les grâce à l’option imbriquée de YouTube pour également l’inclure comme une partie galerie vidéos sur votre site.

  • Créez une galerie photo de qualité sur le service dédié de Google, Picasa (picasa.google.com) et incluez la galerie photo sur votre site, en renommant encore les images avec de bons mots-clés, et de bonnes descriptions.

  • Faites un blog sur Blogger (blogger.com) et commencez à écrire des textes sur une base quotidienne ou hebdomadaire, vous assurant de toujours communiquer des informations pertinentes au sujet de votre commerce. Vous pouvez utiliser les fonctionnalités basiques de Blogger pour lier le blog à votre site Web, et inversement pour lier votre site Web au blog.


Blogger est particulièrement facile à l’utilisation, et efficace. C’est gratuit et facile à mettre en place, et, dans le cas d’un hôtel par exemple, on peut l’utiliser pour promouvoir des évènements particuliers, au lieu de parler de ces évènements ou des offres spéciales avec l’approche traditionnelle, juste une fois de temps en temps. Des bonnes adresses URL sont également plus faciles à obtenir avec Blogger, par exemple pour un hôtel on pourrait avoir une adresse URL avec des mots-clés premium comme patricksdayindublin.blogspot.com ou encore easteringalway.blogspot.com

Les hôtels pourront ensuite créer un contenu pertinent concernant ces évènements, et en parallèle faire du « push » sur leurs forfaits et sites web en les citant comme exemples. Pour des évènements annuels, les blogs peuvent rester en ligne toute l’année, et devraient générer davantage de trafic après un an. Des bonnes adresses URL peuvent rapporter leur pesant d’or si elles sont utilisées correctement.

La clé ici avec toutes ces opportunités ne réside pas seulement dans l’obtention de nouvelles recherches verticales issues de bonnes informations sur votre entreprise, mais aussi dans leur utilisation pour hisser votre site web plus haut grâce à des fonctions imbriquées et liées avec du contenu de qualité.


Vous gagnez sur tous les fronts : sur votre site web et sur votre nouveau contenu Web 2.0


Références
(1) iProspect

(http://www.iprospect.com/premiumPDFs/researchstudy_apr2008_blendedsearchresults.pdf)
(2) Forrester

(http://blogs.forrester.com/marketing/2009/01/the-easiest-way.html)

Auteurs
Dr Des O’Mahony est le co-fondateur et PDG de Bookassist, Ciaran Rowe est Spécialiste Search Senior Search au bureau Bookassist de Dublin.

Labels: web2.0, travel2.0, seo, sem


bookassist - technology & online strategy for hotels

Adresse: 149 avenue de Clichy, 75017 Paris, France
Téléphone: +33 (0)1 42 46 70 27
Email:
Web: http://bookassist.org/fr